Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Blog consacré à Lupin III

Les épisodes (1 - 11)

Note préalable : j'utiliserai les titres de la version française avec le nom Edgar par commodité, mais les résumés et les critiques se feront avec les noms d'origine.


Épisode 1 - Edgar brûle-t-il ? 

Première diffusion : 24 octobre 1971

Résumé Lupin est convié à une course de bolides F1 par une mystérieuse organisation du nom de Scorpion, qui n'a d'autre but que de le tuer pour renverser définitivement l'empire Lupin. Mais Lupin a plus d'un tour dans son sac... sans compter sur notre Zenigata qui lui aussi prend le départ, mais pour des raisons bien différentes... Va y avoir du sport !     

Cet épisode est partiellement adapté du chapitre 56 du manga, première série, Dead Heat. 

Le moins qu'on puisse dire, c'est qu'on rentre dans l'action tout de suite. Ça se succède à une vitesse folle, celle des bolides lancés à du 200 kilomètres/heure sur le circuit, et on n'a pas le temps de souffler. Dès le premier épisode, on a déjà un aperçu des capacités de Lupin qui opère une substitution sur le circuit, et qui se déguise pour infiltrer l'hôtel de l'organisation !

Bien entendu, je vous conseille de regarder l'épisode pilote au préalable sous peine de ne pas comprendre grand chose... Les introductions ne sont plus de mise ici. C'est un peu dommage, le début est tout de même assez brutal, c'est ce qu'il m'a semblé au premier visionnage. 

Ici, le regarder en VF ou en VO n'a guère d'importance, vu qu'il se centre surtout sur l'action. Mais j'ai une préférence pour la VO, écoutez Zenigata évoquer ses ancêtres, vous comprendrez...

Il est également à noter que le chara design, surtout en ce qui concerne Lupin, est encore très proche du pilote... Ainsi que certains effets de mise en scène. Ce qui ne sera plus le cas par la suite...

 

Épisode 2 - Celui qu'on appelait 'le magicien'

Pycal.jpg

[ Pas le doigt, pas le doigt ! ]

Première diffusion : 31 octobre 1971

Résumé : Lupin doit faire face à un homme mystérieux nommé Pycal, capable de produire du feu avec son doigt, et de marcher dans l'air sans qu'il n'y paraisse rien. Et en plus de ça, il est insensible aux balles. Mais comment fait-il ? Si Lupin veut espérer le vaincre, il doit le découvrir... Fujiko ainsi que d'étranges microfilms sont impliqués dans l'affaire.

L'épisode est adapté du chapitre 7 du manga, première série, Le Magicien

Tant en VF qu'en VO, il me paraît fort confus, et eut mérité un plus long développement qu'un seul épisode de la série. Il eut été intéressant d'en faire un épisode double pour donner à ce chapitre du manga son plein développement. Un peu plus regardable en VOSTFR tout de même. 

Le truc scénaristique du coup sur la tête miraculeux qui donne la solution de l'énigme des microfilms à Lupin est aussi un poil abusé, même si ça s'explique par le format court qui n'autorise pas un grand développement de ce genre de réflexion. On le regrette un peu...

 

Épisode 3 - Adieu, ma sorcière bien-aimée

Première diffusion : 7 novembre 1971

Résumé : Lupin et Fujiko, seuls dans un hors-bord, croisent la route de Linda, une belle jeune femme qui tape dans l'oeil de Lupin. Et le voilà embarqué dans l'affaire des Troisièmes Soleils, où il devra faire face à la bande des Killers'n Killers (alias les tueurs de l'océan dixit la VF) qui ont de bien vilains plans au sujet d'une invention explosive à base de ces fleurs, qui pourrait bien mettre en danger le monde entier...

L'épisode est partiellement adapté du chapitre 24 du manga, première série, Ne décolle pas, coquin !

De l'action, de l'action et de l'action ! Faudra quand même m'expliquer comment Lupin et Jigen parviennent à courir avec des palmes, mais bon, la scène est jolie. A nouveau, on a droit à une scène d'évasion lupinesque spectaculaire. Du tout bon, la série prend doucement son envol... VOSTFR, en VF Lupin a l'air d'un parfait crétin sur la scène 'je roucoule gaiement avec Linda'.


Épisode 4 - L'évasion de la dernière chance

Première diffusion : 14 novembre 1971

Résumé : Lupin, à la suite d'un coup raté, se retrouve en prison. S'étant fait surprendre par Zenigata et tirer dessus à coups de balles soporifiques, il juge son honneur bafoué et décide de faire tourner notre Zaza en bourrique... Une vengeance, en quelque sorte. Il passera un an en prison, et les multiples tentatives de Fujiko pour le faire évader n'aboutiront à rien, puisque Jigen veille au grain, l'empêchant d'agir car il sait que Lupin suit son propre plan. Le jour de son exécution est arrivé, que va donc faire Lupin ?

Cet épisode est adapté du chapitre 2 du manga, première série, L'évasion de la prison.

On ne peut s'empêcher de songer à Arsène Lupin en personne en voyant cet épisode. Magnifique hommage aux nouvelles Arsène Lupin en prison et L'évasion d'Arsène Lupin dans le recueil de nouvelles Arsène Lupin gentleman-cambrioleur.

Si vous avez lu le recueil, je ne peux que vous conseiller de regarder cet épisode en VOSTFR où les allusions à Arsène Lupin sont clairement visibles, au contraire de la VF qui s'est efforcée de les dissimuler. Dommage...

Un des meilleurs épisodes de la saison une.


Épisode 5 - L'entrée en scène de Goemon, 13e du nom

Goemon-ep-5.jpg

[ N'a-t-il point la classe, le samouraï ? ]

Première diffusion : 21 novembre 1971

Résumé : Lupin et Jigen rencontrent Goemon Ishikawa dans le but de 'lui donner une petite leçon', avant que Goemon ne le tue, lui, Lupin, car telle est la mission du samouraï et apprenti assassin. Goemon étant très habile avec son Zantetsuken, l'opération échoue, et les deux hommes seront amenés à se rencontrer à nouveau. Par dessus, une histoire pas très nette, celle du maître de Goemon, assassin redoutable mais vieillissant, qui veut sa mort par jalousie envers son élève. 

Cet épisode est adapté du chapitre 28 du manga, Goemon entre en scène.

VOSTFR et VF ! La scène d'introduction où Jigen se prend pour un américain est aussi drôle dans les deux versions. Bref, un épisode d'anthologie, incontournable. 

 

Épisode 6 : Attention ! Après-midi pluvieux !

Première diffusion : 28 novembre 1971

Résumé : Comme le dit fort justement le titre de l'épisode, c'est par un jour de pluie que tout commence. Un homme surnommé Menu-enfant (dans la VO) et Hareng-saur (dans la VF) vient chercher Lupin, soit-disant pour partir au secours d'une femme. Ça alors, Fujiko ! Il s'agit de rendre la mémoire à un vieux mafieux pas beau, visiblement il y a quelque chose là-dessous... Mais le vieux mafieux passe l'arme à gauche. Que va faire Lupin ?

Cet épisode est adapaté d'un chapitre du manga.

Un épisode bourré d'action, où les plans fumeux succèdent aux fusillades. Du tout grand Lupin, à rapprocher une fois de plus de son célèbre grand-père, vu sa façon de travailler. On le voit rarement engager d'autres complices que Jigen...

On a également un meilleur aperçu de sa relation avec Jigen, et du caractère flegmatique et cynique du gunman. Fujiko reste égale à elle-même, elle trahit gaiement...

On aime, tout simplement. VOSTFR !

 

Épisode 7 : Les loups attirent les loups

vlcsnap-451999.png

[ Première apparition d'Arsène Lupin II himself... ]

Première diffusion : 5 décembre 1971

Résumé : Lupin doit récupérer de précieux rouleaux traitant du sabre Zantetsu, il en va de l'honneur de sa famille ! En effet, un samouraï a volé le fameux secret à son tout aussi fameux paternel, Lupin IIe du nom. Pour cela, il doit infiltrer une école du sabre où officie Goemon ! Mais Fujiko est aussi sur le coup... Comment se passera cette nouvelle confrontation avec le samouraï à l'épée invincible ? 

Un épisode très agréable à suivre, où on retrouve Goemon, curieusement bien moins décidé à tuer Lupin que dans le cinquième épisode. Jigen est carrément mis de côté, puisqu'on le voit pendant à peu près une minute au début, et pareil pour la fin... C'est un peu dommage.

On s'explique assez mal le revirement final de Goemon, si tôt dans la série. C'est un peu gros, mais bon... Si la série avait comporté plus d'épisodes, il en aurait été autrement, sans nul doute.

VOSTFR.

Le plus notable est la première apparition d'Arsène Lupin (ici, deuxième du nom) en personne à l'écran, ce qui se reproduira plusieurs fois par la suite. Notez malgré tout la ressemblance frappante avec le héros décrit par Maurice Leblanc... Monocle, haut-de-forme, on se croirait presque début 20e ! Voilà qui confirme le côté hommage à l'oeuvre de l'écrivain français de la part de Monkey Punch. Mais quelque part, pour un voleur qui officierait logiquement dans les années 40/50, au plus tôt dans les années 30, c'est pas très logique, ce genre de tenue.

 

Épisode 8 : Rassemblement général pour l'opération 'jeux de cartes' !

Première diffusion : 12 décembre 1971

Résumé : Lupin lance un avertissement à Mister Gold, un homme richissime et pas très net : il lui volera son fameux jeu de cartes, qui aurait appartenu à Napoléon lui-même ! Zenigata est mobilisé, évidemment, mais ça ne sert pas à grand chose. La cavale commence pour la bande au complet pour la première fois dans son histoire, mais l'ennemi semble toujours savoir où ils se trouvent ! Hé oui, il y a un mouchard dans les cartes. Comment tout cela va-t-il finir ? 

Sans conteste, un des meilleurs épisodes de la série ! Tous les ingrédients sont présents pour nous faire passer un bon moment. Ainsi on y trouve notre Zenigata gaffeur sur les bords mais surtout confronté à sa hiérarchie, l'humour pince-sans-rire de Jigen, le génie lupinesque, un Goemon très en forme qui tranche dans les gens plutôt que les objets inutiles (ce qui est assez choquant de prime abord quand on connaît la suite de ses aventures, mais on apprécie, après tout le samouraï a reçu une formation d'assassin, ne l'oublions pas !), et une Fujiko qui pour une fois ne trahit pas. 

On retrouve avec un peu de surprise, mais non sans plaisir, le truc déjà utilisé dans l'épisode pilote par Lupin pour faire évader le reste de la bande. Le truc en question sort directement du manga...

On se trouve somme toute devant l'intrigue de base d'un bon Lupin, ou du moins ce qu'on s'attend à y trouver : l'initiative du vol initial donnée par Fujiko, et la chose qui part en cacahuète rien que pour le plaisir des yeux ! De l'action, de l'action, de l'humour et de l'action, par-fait. 

VOSTFR et VF. Avec tout de même une préférence pour la VOST.

 

Épisode 9 : L'assassin chante le blues

Première diffusion : 19 décembre 1971

Résumé : Poon, ex-redoutable tueur, est de retour au Japon, à la recherche de quelqu'un. Et ce quelqu'un n'est autre que Fujiko ! La bande veut dérober les plans d'un processeur révolutionnaire, justement détenu par un associé de Poon, mais dans l'aventure Fujiko est blessée assez gravement. Et Poon vient l'enlever sous le nez de Lupin qui ne peut rien faire ! Comment convaincre son ancien amant de la relâcher ? Il en va de sa vie...

Bonne surprise également du côté de cet épisode, qui creuse à la fois le passé de Fujiko et sa relation avec Lupin. On en sait enfin un peu plus, et on découvre un Lupin assez sombre, et en même temps très classe, à mille lieues du crétin qu'il est d'habitude. 

On découvre aussi la misogynie évidente de Goemon, et son caractère un chouïa plus emporté que ce qu'on a l'habitude de voir. Somme toute, le samouraï est assez proche de l'image d'un tueur froid, un peu effrayant sur les bords... Indépendant, il aide la bande quand ça lui chante. 

Jigen... Bah, Jigen, quoi, égal à lui-même, et pas doué de la main gauche aussi ! Nos héros ne sont pas infaillibles, et ce n'est pas plus mal...

La musique donne le ton ; la scène sur fond de la flûte de Goemon donnerait des frissons !

Un excellent épisode, incontournable, et tout à fait regardable en VF,  mais comme vous le savez, j'accorde une large préférence à la VOSTFR... 

 

Épisode 10 : Sus au faussaire !

Première diffusion : 26 décembre 1971

Résumé : Lupin, après avoir piqué une mallette de faux billets, se rend directement à la source de production, pour s'offrir les services du meilleur faussaire connu dans le milieu : Ivanov 'aux doigts de fée' ! Mais les obstacles s'amoncellent sur la route, entre Fujiko qui trahit et la tante du Baron, 'la renarde argentée d'Ukraine', une vieille femme retorse qui a plus d'un tour dans son sac. Mais où a-t-elle planqué Ivanov ?

De l'action, un Jigen plutôt absent, un chouïa d'émotion aussi... Bref, un épisode sans prétention, très agréable à suivre. Le niveau se maintient. Parfait. 

VF ou VOSTFR, bien que la scène Jigen/Lupin dans un avion soit bien mieux faite en VO... A contrario, la vilaine madame a un bel accent russe dans la VF, ça donne pas mal. En VO, sa voix est assez irritante. Y a de l'inégalité dans la traduction, mais les deux versions se valent. 

 

Épisode 11 : Quand le septième pont s'écroulera

Première diffusion : 2 janvier 1972

Résumé : Lupin est accusé d'avoir fait sauter cinq ponts dans une petite ville ! Il n'en est rien, et il va tout faire pour découvrir la vérité. Mais il tombe dans le piège de celui qui a manigancé tout ça, rien que pour voler l'argent convoyé par un fourgon blindé, qui doit passer dans la ville dans quelques jours... Voilà Lupin obligé de travailler pour lui, car il menace de tuer une innocente jeune femme. Lupin a bien l'intention de ne pas se laisser faire...

Cet épisode est adapté des chapitres 14 (Chasseuse de primes) et 17 (Idiot) du manga, première série.

Excellent épisode, où Jigen est enfin bien exploité, pour une scène tordante sur la péniche, rendue telle quelle en VF. Très bonne VF, d'ailleurs, sauf sur une scène ou deux. 

Pour la première fois, on sent bien la patte miyazakienne sur la série, avec une scène finale qui rappelle étrangement celle de Cagliostro... La jeune Lisa est une émule de Clarisse, le méchant du jour un comte Cagliostro cupide et cruel, et Lupin arbore un léger côté chevalier servant. Jigen fait un poil larbin... 

Lupin offrant du café à la jeune Lisa rappelle également sa première entrevue face-à-face avec Clarisse.

Bref, l'épisode qu'on pourrait aisément qualifier de pré-Cagliostro... 

 

(la suite tout bientôt !)

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

babaloompo 19/04/2011 15:47


Quand le septième pont s'écroulera, l'un de mes épisodes préféré^^


Amadys 19/04/2011 16:05



J'adore Jigen dans celui-là XD