Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Blog consacré à Lupin III

Les épisodes (12 - 23)

Épisode 12 : Rira bien qui rira le dernier

Première diffusion : 9 janvier 1972

Résumé : Dans un petit village perdu au beau milieu de vastes étendues neigeuses, il y a deux statues d’or indiquant l’emplacement d’un trésor. Et s’engage une lutte à mort entre Lupin, Fujiko et une organisation criminelle qui voudrait bien se les approprier. Qui trahira qui pour arriver à ses fins ?

Cet épisode est adapté du chapitre 15 du manga, La traque blanche.

Si les onze premiers épisodes présentaient une homogénéité relative, ce n’est plus le cas avec le douzième où on fait connaissance avec un Lupin plus bouffon, celui dont on a plus l’habitude dans les films. Exit le sérieux, place à l’humour et à un brin de perversité lupinesque !  Moué.

Ça passe assez difficilement. Seul un Jigen sous-exploité et franchement sous-fifre rattrape un peu l’affaire avec ses répliques incisives et pince-sans-rire.

Scénaristiquement, l’épisode est assez décousu, voire un peu trop. Bref, cet épisode est un peu décevant.

 

Épisode 13 : Attention à la machine temporelle !

vlcsnap-394117.png

[ Kyosuke Mamo. Bwahahahahahahahahahahaha ! ]

Première diffusion : 16 janvier 1972

Résumé : Lupin roule à tombeau ouvert dans une superbe voiture rouge, quand quelque chose surgit au beau milieu de la route. Freinage en catastrophe, et, ô, surprise ! Un type bizarre qui lui annonce une prophétie : dans quatre jours, Lupin disparaîtra ! 
Lupin ne s’en tracasse guère puisqu’il va faire un coup avec Jigen le soir même. Et c’est là que les ennuis commencent… Comment Lupin réussira-t-il a déjouer les plans de Mamo Kyosuke, l’homme venu du futur dans sa machine temporelle ?

Excellent épisode adapté du manga. Le TV spécial Kiri No Elusive est directement inspiré de cet épisode.

On retrouve du grand Lupin ! Et, une nouvelle fois, un beau clin d’œil à Arsène Lupin dans la scène du vol de la statue. Zenigata est le faire-valoir de l’épisode, avec une apparition brève et peu utile.

Voir passer Lupin du rire au désespoir en moins de dix minutes d’épisode, c’est génial !

Jigen et Goemon sont un peu mieux exploités, ainsi que Fujiko. Les relations entre les membres masculins de la bande sont un peu creusées, et Jigen nous gratifie d’une scène d’émotion aussi bien faite en VO qu’en VF. Kyosuke Mamo passe l’épisode à se marrer et à menacer, pour la psychologie du méchant on repassera…

La scène de fin est assez drôle, et je la préfère en VO. Les accents paysans de Lupin, Jigen et Goemon en VF, non merci ! 

 

Épisode 14 : Le mystère de l'émeraude

Première diffusion : 23 janvier 1972

Résumé : Sur un yacht de luxe, une fête bat son plein. On célèbre les noces d'une actrice célèbre, qui possède une fort belle émeraude que notre Lupin s'empresse de convoiter. Caché dans le gâteau de mariage, il est fin prêt pour s'en emparer. mais Zenigata est lui aussi présent... Ainsi que Fujiko !
Mais sa propriétaire a plus d'un tour dans son sac, elle aussi...

Une fois de plus, on se trouve en face d'un épisode moyen, où Jigen et Goemon font une apparition éclair, où Zenigata a l'air d'un crétin, et où le chara design de Fujiko change de manière drastique. Cheveux courts, et air tout sage, le changement est plus que notable. 

Déception... mais bon, la part belle est faite à Zenigata quand même, ça rattrape un peu l'affaire.

 

Épisode 15 : Je boucle Edgar et cap sur l'Europe

Première diffusion : 30 janvier 1972

Résumé : Zenigata est envoyé par son chef en Europe au congrès international d'Interpol, mais avant, il jure qu'il capturera Lupin avant de partir ! Ce qui amuse notre voleur, qui a prévu de voler un buste en or chez un homme riche. Zenigata a tout prévu... Son acharnement portera-t-il ses fruits ?

Toute la bande est présente pour affronter un Zenigata au top de sa forme. Jigen s'énerve, et c'est drôle !

Retour au chara design normal de Fujiko, même s'il est désormais différent de celui du début. Seul Goemon fait vraiment de la figuration... Lupin est complètement drôle, dans le style de l'épisode 12, mais en beaucoup plus réussi. Zenigata, lui, est à la fois drôle et sérieux, un véritable régal !

On passe un bon moment. Bref, un très bon épisode. En VOSTFR, évidemment ! Quoique la VF comporte son lot de bons mots qu'il serait dommage de louper... Donc jetez un oeil aux deux, vous ne serez pas déçus.

 

Épisode 16 : Un voleur de bijoux volé en plein vol !

Première diffusion : 6 février 1972

Résumé : Lupin et Jigen guettent une arrivée de diamants par la mer. Il semblerait que la joaillerie Beaver se livre à un important trafic de diamants, et l'affaire juteuse ne peut qu'inspirer Lupin... Mais les risques sont grands, et Lupin préfère momentanément renoncer, pour les piquer directement dans la boutique ! Mais tout va-t-il se terminer comme prévu ? Après tout, c'est Fujiko qui a refilé les infos à Lupin... 

Cet épisode est adapté d'un chapitre du manga.

Un épisode très correct qui exploite assez bien les personnages, mais il reste très moyen point de vue scénar. Mais là où on peut être déçus, et bien déçus, c'est au niveau du caractère de Fujiko. Où est passée la séductrice des débuts ? Elle trahit, certes, comme à son habitude, mais il manque quelque chose, là... 
On retrouve son chara design de l'épisode 14. Moué.

Oh, un duel aérien ! La patte miyazakienne est bien là, à nouveau... 

Dans cet épisode, on trouve l'allusion la moins subtile du monde à Arsène Lupin, puisque Fujiko prononce à deux reprises son nom, dans une visée comparative, au détriment du petit-fils évidemment.

Bref, on se marre bien quand même, allez. Et en bonus, Lupin et Jigen en caleçon à la fin. 

Légèrement meilleur en VO.

 

Épisode 17 : Edgar pris au piège 

Première diffusion : 13 février 1972

Résumé : Lupin, Jigen et Goemon sont invités par Fujiko dans le simple but d'aller faire la bringue. Ce qui ne plaît pas du tout au samouraï qui tourne aussitôt les talons. Bien lui en prend, car il s'avère que tout ceci n'est qu'un piège. Voilà nos trois compères coincés par la propriétaire du cabaret où ils ont passé la soirée, qui leur offre des montres qui feront boum à une heure bien précise, sauf s'ils lui ramènent trois milliards avant le lendemain cinq heures. Y a urgence...

Un épisode très drôle, même si on y cherche désespérément le souffle du début... Tout comme la Fujiko des débuts, une fois de plus. La pitoyable tentative d'aguichement du début laisserait froid le Lupin des grands jours...
Goemon est cynique, voire complètement terrifiant, et bien qu'il serve de faire-valoir dans cet épisode, sa seconde apparition vaut son pesant de cacahuètes. En VO bien entendu.

Le mélange humour/sérieux passe très bien ici. VOSTFR, bien sûr.

 

Épisode 18 : Surveillez bien le concours de beauté !

Première diffusion : 20 février 1972

Résumé : Un concours de beauté est organisé pour élire miss Global, mais il semblerait que ce concours ne soit qu'un prétexte pour une vente de tableaux volés. Lupin est sur le coup, évidemment, bien décidé à vérifier son hypothèse, et coincer tout le monde en se servant au passage. Déguisés en techniciens TV, Lupin et sa bande sont bel et bien infiltrés... Pour quel résultat ?

Enfin un épisode qui remonte vraiment le niveau ! Tous les personnages sont présents et ont une utilité (sauf véritablement Fujiko, mais bon passons, vu comment elle est portée à l'écran ça n'en vaut plus guère la peine). On découvre un Goemon des grands jours, qui volerait presque la vedette à Lupin lors de ses apparitions qui sont assez spectaculaires... Et on apprécie beaucoup. Zenigata se fait rouler sur toute la ligne, et en beauté. Un Jigen égal à lui-même, de même qu'un Lupin très malin (on ne peut s'empêcher de penser à papy Arsène, évidemment), tout est réuni pour un épisode détonnant !

De l'action pure pour un épisode très, très agréable à regarder, et très bien construit. Mais l'esprit du début n'y est clairement plus.

 

Épisode 19 : Qui l'emportera ? Le combat de la troisième génération !

Première diffusion : 27 février 1972

Résumé : Pour la "Foire française" seront exposés des objets ayant appartenu à Arsène Lupin en personne ! Et voilà que, cerise sur le gâteau, débarque le petit-fils de l'inspecteur Ganimard, celui qui traquait Arsène Lupin au 19e, bien décidé à rattraper l'échec de son grand-père en mettant notre Lupin sous les verrous. Ce qui ne plaît pas à Zenigata... Une lutte sans merci s'engage entre notre voleur préféré et les inspecteurs. Qui tirera son épingle du jeu ? 

En matière de référence à l'oeuvre de Maurice Leblanc, cet épisode est le meilleur. Pensez, Ganimard en personne ! 

Voilà pourquoi vous devez fuir absolument la VF, qui, à cause des vilains problèmes de droit, rebaptise notre Ganimard en Gaillard, faisant perdre tout son sens à la référence... Gaillard VS de la Cambriole, ridicule, n'est-ce pas ?

On rit beaucoup sur cet épisode, qui s'axe rapidement sur la rivalité entre les inspecteurs, presque au détriment de Lupin lui-même. 

Jigen est montré comme un obsédé des armes, sans nul doute la vision miyazakienne des choses est passée par là. Lui faire dire qu'il préfère son lance-grenades à son Magnum, vous êtes sûr qu'on parle du même personnage, là ? Pour Fujiko, je renonce à en parler, on commence à connaître le refrain... Goemon est tout simplement absent.

Et... depuis quelques épisodes, où est passée la Benz SSK si classe, qui allait si bien avec la musique de Takeo Yamashita ? Voilà qu'on a droit à une Fiat 500 blanche, ou grise, maintenant ! 

Même si le Lupin des débuts n'est plus qu'un vieux souvenir, cet épisode reste parmi les meilleurs de la série. Il est le must en matière d'humour, je dirais. Mais n'oubliez pas : VO, ou rien ! 

 

Épisode 20 : Attrapez le faux Edgar !

Première diffusion : 5 mars 1972

Résumé : Une série de vols sont commis par quelqu'un qui se proclame être le vrai Lupin ! Avec une dénomination pareille, il y a anguille sous roche, et c'est ce que Lupin va découvrir en se cachant sous le camion des coupables lors de leur dernier coup. Et le voilà qui atterrit sur une île peuplée de voleurs, qui suivent scrupuleusement les principes d'un livre écrit par Arsène Lupin lui-même ! Lupin va chercher à le récupérer, évidemment...

On a déjà vu pas mal de choses dans le registre moyen, mais là, c'est carrément du massacre ! On s'ennuie devant cet épisode à l'intrigue ridicule. La scène de l'épreuve redoutable et mortelle se mue en numéro de cirque, l'histoire du bouquin 'comment devenir un voleur trop classe en dix leçons pour les nuls' par Arsène Lupin, on n'y croit pas.

Lupin pour une fois est seul, et on le regretterait. Une apparition jigenesque eut peut-être sauvé l'affaire. Ou pas. 

Si on doutait encore de l'infantilisation progressive de la série, la preuve est faite ici ! Irréfutable.

Autant en VF qu'en VO, c'est pas terrible. Cherchez pas plus loin. 

 

Épisode 21 : Le sauvetage de la petite peste !

Première diffusion : 12 mars 1972

Résumé : Lupin est chargé de récupérer la fille d'un des anciens associés de son père, qui s'est retiré des affaires. Mais ne l'entendant pas de cette oreille, le troisième compère dans l'affaire a besoin de lui pour son coup, et c'est pourquoi il a enlevé Rié ! Une promesse est une promesse : Lupin ira délivrer la jeune fille. Mais la tâche va s'avérer plus complexe que prévu...

On continue dans le même registre. Déception également sur cet épisode, assez riche en rebondissements, mais auquel on n'accroche pas. L'héroïne du jour est une sale gamine qui ne comprend rien à rien, complètement agaçante. La fin de l'épisode essaye de la rendre touchante, ben c'est raté... Une seule envie, dire à Lupin de lâcher cette crétine et de filer voler d'autres trucs. 

Jigen ne sert à rien ou presque, à part se faire martyriser par la petite peste au début. Et comble, il semble que les traits de Lupin soient un peu adoucis par rapport au début de la série...

Dommage.

 

Épisode 22 : Un coup d'avance ! Opération "Computer"

Première diffusion : 19 mars 1972

Résumé : Pour arrêter Lupin, la police déploie les grands moyens. On fait vernir Gordon, agent de la CIA, et son ordinateur surpuissant, qui prévoit les moindres mouvements de notre voleur préféré. Jigen et Goemon en sont les victimes, ils se font arrêter tandis que Lupin est sauvé par la chance... Et il ne compte pas en rester là. Comment va-t-il faire pour sauver ses copains, et tromper l'ordinateur ? 

Bon, ben, encore un de plus... Les stratégies de Lupin sont complètement ridicules, enfantines, franchement, y avait besoin d'un ordinateur pour ça ? Mais pitié, au secours !

Bon, on se marre un peu en voyant la tête de Zenigata, obligé de mordre sur sa chique pour ne pas bondir sur Lupin, les menottes au poing... Mais c'est tout. On s'ennuie, on s'ennuie... 

Grande absente, Fujiko. C'est pas une grande perte. 

Comme pour le précédent en VF ou VO, osef, c'est pas la différence de version qui va rattraper le coup...

 

Épisode 23 : La grande bataille des pièces d'or !

Première diffusion : 26 mars 1972

Résumé : Un trésor est découvert lors des travaux dans le métro de Tokyo. Comme tout le monde se bat pour l'avoir, Lupin décide qu'il le garderait bien. Mais Zenigata veille au grain, et déclenche un plan ambitieux : détruire les planques de Lupin, ainsi il n'aura plus d'endroit où aller, et il se fera cueillir. Mais tout ne se passe pas comme prévu, évidemment...

Enfin un épisode satisfaisant ! Si certains personnages sont complètement sous-exploités (Jigen) ou carrément mal utilisés (Fujiko), il y en a un qui porte l'épisode sur ses épaules, et il le fait bien : oui, c'est Zenigata ! Acharné, gueulard, féroce, bref celui qu'on eut aimé voir plus souvent sur cette série !
Il sauve l'épisode du désastre à lui tout seul, et enfin, on parvient à se replonger dedans après l'ennui des trois précédents. 

Point de vue chara-design, argl ! Jigen y gagne une frange cagliostrienne, et franchement, berk ! Fujiko, ben, comme d'hab... Et on a l'ultime confirmation que son caractère du début s'est définitivement perdu.
Goemon, Lupin et Zenigata sont passables.

Un peu d'humour est distillé, on aime voir Goemon se prendre un objet inutile fraîchement coupé sur la tête. 

Sur cette série, on a une vraie fin, assez intense, où Zenigata fait passer toute l'émotion. Une scène impressionnante, une de celles qu'on aime... 

Jolie conclusion pour une série qui avait perdu son souffle initial. Oui, grâce à cet épisode, on a un petit pincement au coeur quand vient le moment du générique... 

vlcsnap-188069.png

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Xanatos 25/04/2011 11:40


Là encore c'est une question de goût.
Je préfère la VF à la VO pour le 13e épisode, la scène de fin est infiniment plus marrante en VF et je trouve les accents paysans de Lupin, Jigen et Goemon absolument hilarants!
De plus Jean Barney insuffle un charisme exceptionnel à Kyosûké Mamo et son interprétation est remarquable. Sur cette série il est très convaincant dans les rôles des méchants, son interprétation
de Pykal était également absolument formidable.
Et il demeure à ce jour, le meilleur comédien français à avoir doublé Goemon.

Idem pour le 15e épisode, la VF de cet épisode est géniale, je pense notamment à l'interprétation jubilatoire et jouissive de Patrick Messe dans le rôle de Zenigata, notamment quand il attrape
Lupin.
Et j'adore quand il dit à Lupin en se moquant de lui "Une brute dont tu mesures LE GROS QI! HAHAHAHAHAHA!!! CUICUICUICUICUI! :D "
Sa performance n'a absolument pas à rougir face à celle de l'excellent Goro Naya.