Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Blog consacré à Lupin III

Film 3 : L'Or de Babylone

Il faut attendre 1985 pour revoir Lupin III au cinéma, avec L'Or de Babylone. Un film dont on ne sait trop quoi penser. Et la seule fois où notre Lupin, en dehors de la troisième saison de la  série, porte sa veste rose... 


 vlcsnap-582047

 

Résumé

New-York. Une petite vieille erre dans les rues en chantant une étrange chanson, elle est visiblement bourrée... Elle entre dans un bar, et y retrouve notre Lupin occupé à baratiner des filles. Un Zenigata livré dans un gros paquet cadeau plus tard, voilà les deux hommes lancés dans une de leurs courses-poursuites dont ils ont le secret. 

Lupin vainc facilement, et rentre tranquillement dans son appartement du moment, avec l'argent des paris sur leur duel. Mais quelle n'est pas sa surprise de découvrir qu'on l'attend chez lui ! Rosetta, car ainsi se nomme notre alcoolique chantante, est revenue lui faire une petite visite, et lui faire des révélations bien étranges... 

Qui vont mettre notre voleur préféré sur la piste du trésor de Babylone. 

Mais il n'est pas le seul à convoiter le trésor... Marciano, mafieux régnant sur New-York, a lâché ses assassins. Bien peu doués, il est vrai... 

 

Infos générales (et autres trucs inutiles)

Ce troisième long-métrage lupinesque réalisé par Seijun Suzuki et Shigetsugu Yoshida se veut plus proche du chara design de la saison trois, veste rose comprise. 

Titre japonais : Rupan Sansei - Babiron No Oogon Densetsu

Pas de surprise au niveau du doublage, tant du côté original qu'en VF, pour une fois. 

Il a été édité en 2005 par IDP, en DVD.

Le générique utilisé n'est pas le thème de Lupin, mais Manhattan Joke, qui colle très bien à l'esprit du film. 

Musique de Yuji Ohno, paroles de Yasushi Akimoto et intreprétation par Naoko Kawai.


L-or-de-babylone-Lupin.jpg

 

(Il a une tête bizarre, trouvez pas ?)

Premières impressions

Ouhlà, mais que cette veste rose est horrible ! Mais c'est quoi ce délire ? Au secours !

J'ai ri aux quelques jeux de mots pourris qui émaillent la VF, mais les références à certaines choses du genre 'sésame ouvre-toi' paraissent complètement stupides. Et encore, le mot est faible.

Puis l'histoire est un poil absurde, aussi. Un peu trop à mon goût. Bref, pas mon préféré.

 

La critique

Cette troisième aventure de notre Lupin préféré est dans son ensemble assez décevante. Si on se détache de Cagliostro pour revenir vers un Lupin plus proche du Secret de Mamo, l'intensité de ses premières aventures n'est jamais égalée. 

La base de l'intrigue s'appuie sur la fameuse légende de l'Or de Babylone et de la Tour de Babel. Bien insuffisant pour tenir le spectateur en haleine...

L'humour et l'absurde sont au rendez-vous, et on s'amusera de la bande d'auxiliaires féminines dont hérite Zenigata. 

Le chara design n'est pas terrible. Jigen et Goemon sont passables, ainsi que Zenigata, mais pour Fujiko comme pour les autres personnages féminins du film, je me demande ce que les concepteurs ont fumé... 

Mais commençons par le début... La scène de poursuite entre Zenigata et Lupin. Une des courses-poursuites les moins drôles de toute la saga. La scène semble s'éterniser, tandis que nos deux comiques font les andouilles à moto devant des spectateurs enthousiastes. Le seul moment un peu drôle est quand Zenigata envoie de la dynamite à Lupin qu'il a réussi à attraper au collet.

Sans rire... à quoi ça rime, tout ça ? 

Point positif tout de même, les transitions entre les scènes sont assurées, et il est très agréable à suivre tout de même. La mise en scène du personnage de Rosetta et sa chanson aident souvent à la mise en place de ces transitions. Ainsi, l'intrigue acquiert une fluidité qu'il vaut la peine de souligner.

Nos trois protagonistes préférés semblent être un peu plus individualistes que d'ordinaire. Ainsi, chacun a droit à sa scène rien que pour lui tout seul, et on constate que le schéma habituel Jigen + Lupin et Goemon en électron libre, qu'on a l'habitude de retrouver dans la plupart des films n'est pas suivi ici. 

On peut dire que le film nous fait voyager un peu, sans atteindre la richesse d'un Seven Days Rhapsody. On ne voit pas grand chose de l'Irak et de la France, au fond...

On a droit à pas mal d'action, servie par un humour qui tend à l'absurde. Ainsi, on s'amusera de la scène où Lupin fait tomber Goemon de son toit à l'aide d'une peau de banane. C'est le genre de scène que l'on n'aura pas l'habitude de voir par la suite, d'autant plus que le samouraï ne répliquera même pas à coups de Zantetsuken, comme on pourrait s'y attendre... 

Jigen est égal à lui-même, y a rien à dire. Et Goemon aussi, on le voit même tomber amoureux en trois secondes d'une jolie chinoise d'Interpol, une jolie scène bien poétique d'ailleurs.

Il y a plusieurs allusions aux caractère simiesque de Lupin, dès le départ avec son déguisement de singe, puis vers 45 minutes de film, quand il mange une banane. Le Lupin mis en scène est bouffon, sans conteste. Il suffit de voir la scène dans la Tour de Babylone en Irak, quand il va chercher le lion d'or pour comprendre.

Le film a un côté irrévérencieux qui apparaît à plusieurs reprises. On peut voir Fujiko à moitié nue (ah, l'habituelle scène de la douche... à peine esquissée ici) et Rosetta n'est pas en reste (pour le côté comique en plus).

D'ailleurs, doit-on considérer que Rosetta est la Lupin's girl du film ? Fujiko a tout de même un rôle important, comme dans Le Secret de Mamo où elle est l'héroïne incontestée. D'autant plus que Roestta n'apparaît qu'à des moments-clés de l'intrigue, alors que les Lupin's girls habituelles débarquent dans la première demi-heure du film pour finir par embrasser Lupin/mourir/continuer leur vie. 

Le vrai méchant du film ? Il n'est pas celui qu'on croit. Non, ce n'est pas Marciano, qui manque singulièrement de charisme (aussi bien en VF qu'en VOSTFR), mais son bras droit, Kowalski. Un vrai beau méchant bien méchant et sans une ombre de scrupule, puisqu'il assassine son patron. Mais comme on le voit peu, on s'en fout un peu aussi, un hypothétique duel entre lui et Lupin n'étant pas la finalité du film...

Ce film nous réserve quelques scènes qu'on ne trouvera nulle part ailleurs, comme Lupin qui s'empare du sabre de Goemon pour découper le chandelier dans son plus pur style, et Fujiko qui embrasse Lupin (comme dans le Secret de Mamo, à vrai dire. Seconde et dernière fois pour les films).

Je ne sais si on doit y voir un clin d'oeil au Lupin de Leblanc, mais la scène où on voit Lupin parler aux journalistes avant de s'embarquer pour la France, n'est pas sans rappeler l'usage que fait Arsène Lupin de L'Echo de France... Version moderne évidemment, et pas franchement subtile en plus (absurde powa again !).

 


Ne concluons pas trop vite en jetant ce film aux orties. Bien que l'intrigue soit faiblarde, les scènes d'action valent le coup d'oeil, et on semble encore proche de l'esprit du premier film sans jamais l'égaler, loin de là.

Entre grand n'importe quoi et quelques scènes qui valent leur pesant de cacahuètes, j'hésite entre navrant ou regardable. Mais non, il n'a pas que des défauts !

 

A l'éclairage du manga

A la lecture de Shin Lupin III, la seconde série manga par Monkey Punch en solo, on remarque rapidement des similitudes troublantes entre le film et le manga. Un Lupin pervers, de l'absurde à foison, une intrigue assez échevelée, et énormément d'humour... Au fond, toute la qualité du film est là, reprenant l'esprit de la seconde série manga. Ce que vous ne pourrez apprécier qu'après avoir lu, bien évidemment. Une fois de plus, dommage pour le chara qui aurait mérité d'être au moins de l'acabit du pilote... Chef d'oeuvre manqué, donc.

 

Le cadeau bonus

Jigen, sans son chapeau ! Ca dure deux secondes dans le film, je vous dis pas la difficulté de la capture d'écran. D'ailleurs on aperçoit un reste de l'image précédente...

Et là, je suis fan de sa bobine. 

 

vlcsnap-591875.png

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

SirBarton 24/06/2012 19:47

Euh, pour des captures d'images très précises, utilise vlc où tu peux faire défiler image par image...

naru1202 20/03/2011 12:30


Je crois qu'il serait mieux que tu m'envoies l'image par e-mail, car il est impossible de copier depuis le blog ^^.

Je ne sais pas si tu as reçu ce que je t'ai envoyé hier soir, mais je pense t'envoyer ce soir (ou tout à l'heure) des extraits de Lupin III Y, une page du manga Shin Lupin III en français (!) et
même des images de la série Tv 3. Tu verras, c'est tout autre chose. J'ai même des fan-arts qui reprennent tous les changements graphiques autour des cinq personnagages. C'est très réussi et fidèle
aux véritables changements car le design n'a cessé d'évoluer durant les 50 épisodes.

Et au passage, Jigen passe pour le beau-gosse de service durant les 9 premiers épisodes (notamment dans le générique du début).


Amadys 20/03/2011 14:01



Jigeeeeeeeeeen  ! *-* 


Ok, je sors. 



naru1202 20/03/2011 12:09


Critique excellente comme d'habitude, rien à dire. C'est exactement ce que je pense du film, seul l'humour sauve quelque peu l'histoire.

Le scénario m'a pas mal dérangé dans son côté trop éloigné de Lupin (On croirait une mauvaise copie des scénarios d'Enki Bilal, auteur notamment de l'excellent ''La Foire des Immortels''... Les
personnages secondaires sont aussi assez agaçants (surtout Rosetta qui m'a saoulé durant les 3/4 du film).

En revanche, rien à dire sur la VF qui est excellente (pour une fois, aucune voix ne m'a dérangé). Les accents sont parfois quelque peu à l'ouest, comme celui de la Chinoise qui accompagne
Zenigata, mais sinon rien de dramatique.

Pour le chara-design, il reprend effectivement le chara-design de la série Tv 3 à partir de l'épisode 10 mais en bien plus moche (le design de Zenigat notamment). Je te conseille vraiment de
regarder cette 3e série et de ne pas t'attarder sur les couleurs des vêtements, car techniquement parlant, les épisodes 1 à 9 sont très réussis. Après, ça devient techniquement et graphiquement
moins bon (plus caricatural) et tu pourras facilement comparer avec le design du manga (vu que je t'ai envoyé des extraits avec Jigen, Goemon et Fujiko). En fait, le chara-designer (Shingo Araki
d'après mes sources pour la série Tv 3, mais non pour ce 3e film) a voulu reprendre celui du manga mais en le rendant plus réaliste. Le résultat est fort discutable, mais pas si désagréable. J'ai
été agréablement surprise en regardant cette 3e saison qui se rattrappe grâce à de scénarios plutôt bien élaborés, son humour et même un développement approfondi du background des personnages
(Jigen notamment), le gros point faible de la saison Tv 1.


Tu peux trouver les 7 premiers épisodes en VOSTA (chez Fluket) voire bien plus sur warez. Je te laisse fouiner sur les sites de download, les Américains sont assez friands des adaptations Lupin pas
encore sorties chez eux.


PS : et merci pour la capture de Jigen, j'en cherchais une meilleur mais j'avais vraiment bcp de mal à en prendre une rapprochée. Je peux la prendre ? ^^


Amadys 20/03/2011 12:19



Mais oui, je peux même te l'envoyer si tu veux :p J'ai pas une super qualité d'image sur ce film, mais c'est passable ^^


Je suis en train de me refaire le film en VOSTFR pour complèter la belle critique :D  Des fois j'ai envie de dire argl.


Voui, faut que je chope la saison 3, ça me fera bosser mon anglais XD